Quand les réseaux sociaux désociabilisent !

A la base, le réseau « social », c’est fait pour te sociabiliser. Et les raisons sont évidentes ! Des potes perdus de vue ou vivant à l’autre bout du monde, de la famille éloignée, d’anciens collègues, des rencontres furtives, des amours à distance… Bref du monde avec qui tu communiques plus facilement. Mais lorsque tu atteins un point de non retour avec ces réseaux, c’est-à-dire quand tu réalises que tu ne peux pas passer un jour, que dis-je, une heure! sans consulter Facebook, Instagram, Twitter, Whatsapp, tes mails ou même LinkedIn (chaud…)
Là le réseau social te désociabilise complètement.

Ben ouais, le temps que tu passes à poster, stalker, tchater…


t’éloigne de la vraie vie et des gens, non pas cyber mais réels qui t’entourent ! Ok certains sont loins, ok c’est légitime d’envoyer des inbox, mais mieux vaut favoriser Skype dans ce cas ! Car à force d’opter pour la facilité du discours, se cacher derrière un écran, faire des promesses virtuelles aux uns et aux autres (comme cliquer sur « je participerai à l’événement » alors que tu sais déjà que tu n’iras pas), tu te désociabilises. Et carrément même te « déshumanises »…

Et même, tu ne t’es jamais demandé pourquoi tu te couchais si tard parfois ?

Put*in d’internet !

Et pourquoi il t’arrivait de faire des rêves hallucinants, liés à des gens ou activités qui t’ont marqué ? Cause : Une lecture trop tardive de ton fil d’actus. Et quand t’as rdv, pourquoi t’es tout le temps en retard ? Parce qu’au lieu de prendre le temps de te préparer, tu zones sur ton canapé, à la recherche de la pépite qui animera ton wall (encore chaud…)

Ou encore, tu t’es jamais demandé ce qui avait créé la flemme ? Ok y’a beaucoup d’autres raisons aussi, mais depuis internet c’est pire, parfois tu préfères même passer la soirée à zoner chez toi au lieu de sortir avec tes potes, parce que ta vie virtuelle t’attend et que t’as la « flemme » de sociabiliser en vrai.

Combien de fois t’as voyagé, visité des lieux incroyables, vécu des moments inoubliables, à travers ton téléphone ? Car trop occupé à filmer ou prendre des photos…

Elles sont où les émotions là ? Les sensations, les sentiments ? C’est devenu plus fort d’atteindre les 100 likes sur une photo que de réaliser que t’es en train de vivre un rêve.Tout ça au final va t’isoler et te rendre seul !

 On est tous concerné, moi la première, entre mon blog, mon Instagram qui ne connaît pas de jour sans photos et mon Facebook qui ne connaît pas de jour sans publication…

Tout en écrivant cet article je zappe sur mon iPhone, honteux non ?



Au moins je le reconnais, et c’est la 1ère étape ! La 2nde va être de décrocher, ne plus passer son temps sur ses applications et contacter ses potes avec les fonctions basiques de son tél ! (Ben oui t’es quand même obligé, à part que tu tombes par hasard sur des potes posés en terrasse en rentrant du boulot et que t’y passes la soirée !)

Et bien que certains soient convaincus que Facebook, le roi du réseau social, va disparaître, moi jsuis sure que non. Ok jsuis pas grand chose pour le dire. Mais Facebook, c’est plus qu’un réseau, t’imagines pas ne plus rien partager sur la toile, c’est l’outil facile pour tous ceux qui n’ont pas d’autres supports sur le Web (comme un blog ou un TumblR). Et ne plus rien partager avec quiconque virtuellement, ça relève presque de l’impossible. Et c’est ça le plus fou, tendons à ralentir la cadence de notre addiction aux réseaux sociaux, mais la stopper net c’est une autre histoire…

GOOD LUCK!

Bon après y’a pleins de côtés positifs, mais ne les citerai pas ! Et ouais, faut arrêter de se trouver des excuses ! Mais honnêtement, depuis que je me préoccupe de ce problème « addict aux réseaux sociaux », je me connecte moins, favorise l’échange, les regards et essaye de lever la tête quand je suis dehors… Car je réalise enfin que c’est pas important tout ça 🙂
For my english readers, i will have just one sentence (and this video) : Look up from your phone, shout down that display, stop watching this video, live life the real away. 
xx
Share :

14 commentaires sur “Quand les réseaux sociaux désociabilisent !

  1. On peut pas arrêter de s'en servir du jour au lendemain, mais faut essayer de ne pas l'utiliser dans la rue, regarder ce qu'il se passe autour, et l'éteindre la nuit ! Première expérience hier soir et excellent sommeil… pas de vibrations perturbatrices ! 😉

  2. Non mais c'est vrai, faut faire quelque chose ! Le truc c'est que si tu veux que ton blog évolue, tu peux pas arrêter de passer par les réseaux sociaux… et quand tu commences, t'en finis plus ! Quelle perte de temps ! Faut diminuer la dose… bisous !

  3. Merci ! bravo à toi d'être partie, je pense que ça règle pas mal de problèmes au final, après comme tu dis pas le choix pour le blog, et c'est ça qui est dommage ! On est obligé de réseaux-sociabiliser pour que nos blogs marchent ! Faudrait trouver une autre solution… haha
    xx

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *